Ma copine babtou/ White, woman, friend

English will follow, just keep going

Nouveau! Je vous laisse la parole (ou plutôt le stylo).

En 2018, juste après la création du blog, j’ai rencontré Oumou, mon homonyme. On a tout de suite accroché et c’est comme cela qu’on a commencé à discuter de notre passion pour la lecture et l’écriture. Oumou écrit des supers textes, des poèmes qui font réfléchir que je partage avec vous ici.

Voici son texte en français et en anglais qui évoque aussi « la vie d’une noire ».

Jaqueline me dit « Avec tout ces cons ca ne doit pas etre evident d’etre musulman en ce moment… alors être une femme, musulmane, immigrée et noire en même temps… waouh… « 
Jaqueline me dit  » Dis moi comment tu le vis. Je veux savoir pour mieux compatir… »
Et lorsque je lui raconte la manière dont les clichés de la femme noire, moche et sans manières affectent mon quotidien, mes interactions avec les hommes, et mon attitude en publique,
Jaqueline me dit « Tu sais, c’est tout aussi difficile d’être une blonde aussi, tous ces clichés sur la blonde nunuche… « 
Je n’entends pas le « T’es pas la seule a souffrir » mais il est bien là.  Silencieux comme le H de son Hypocrisie,  muet comme le T dans mes sanglots et subtile comme le racisme chez certaines feministes blanches.
Jackie me force a m’ouvrir tel un biscuit porte bonheur, puis nie mon message.
Le feminisme blanc trouve son chemin a travers la gorge de mon amie Jaqueline et devient la voix qui réduit ma souffrance au silence
Je commence à douter de son amitié
Ne suis-je qu’un collier fantaisie qu’elle porte autour de son cou comme un bijoux à la mode
Ces invitations a des sorties et a des manifestations sont elles motivées par le désire de créer des liens ou sa volonté de me brandir comme une jolie pancarte.
Suis sa « copine renoi », celle grâce a qui elle ne peut pas etre raciste, celle grace a qui elle ne peut etre qu ouverte d esprit
Jacqueline jubile intérieurement d’être ma seule amie blanche.
Jacqueline me dit  » Tu n’as pas beaucoup de copines blanches »
En effet… je n’en ai pas… et maintenant je comprends pourquoi
7765dae4-8c5e-43c8-a167-ddaf44461e99

 

English version

My white friend says « It must be so hard to be woman, black, African and Muslim all at once »
Says « Tell me what it’s like, tell me what you have to deal with. Really, just tell me »
And when told how the clichés of the dark, ugly loud black girl impact my everyday life,
My white friend says « It is hard to be a blond girl too; you know »
I do not hear the “Suck it up” but it’s there
Silent, like the “b” in subtle
Subtle, like the racism in white feminism
She forces me open like a fortune cookie, then denies my truth
White feminism finds its way through my white friend’s mouth
And becomes the voice that silences my struggles
I start to doubt my white friend.
Am I just a fancy necklace my white friend wears around her neck like a fashion statement?
One more pretty pin in her « I love minorities » collection?
Are her invitations to events motivated by the desire to bond
Or by the need to wave me around like her cool picket sign?
My white friend silently prides herself in being one of my only white friends
Says « You don’t have many white friends »
I say « Indeed, I don’t »…
And now, I know why.

 

Vous savez pas quoi lire? Conseil lecture 1

Grande lectrice, on me demande parfois des conseils sur des livres à lire. Ici vous trouverez des conseils livres à livre en fonction de votre “mood“ en rapport avec les livres que j’ai lu en 2018”.

-Vous avez pas l’habitude de lire et vous voulez quelque chose de léger. Je vous conseille les auteurs:

  • Guillaume Musso
  • Katherine Pancol

-Vous avez une âme entrepreneurial mais vous ne savez pas par où commencer. Je vous conseille tous les livres de Chris Guillebeau.

– Vous voulez en apprendre plus sur l’Afrique, voici quelques noms d’auteurs:

  • Ahmadou Kourouma
  • Camara Laye
  • Aminata Sow Fall
  • Amadou Hampaté Ba
  • Cheik Amadou Kane

-La condition des femmes vous interpelle:

  • Mariama Ba, Une si longue lettre
  • Thomas Sankara, l’émancipation des femmes
  • Chimamanda, we should all be feminist

-Vous avez des enfants et vous vous posez des questions sur leurs éducations:

  • Le bilinguisme un atout dans son jeu. Agathe Tupula Kabola
  • Jeux d’éveil pour votre bébé,Christopher Clouder, Janni Nicol.
  • 60 activités Montessori pour mon bébé: Préparer son univers, l’éveiller et l’aider à faire seul Marie-Hélène Place

 

N’hésitez pas à partager avec moi, vos lectures et aussi vos grands coups de coeur lecture.

 

Houmou

Challenge lecture: 3 livres de littérature africaine

Challenge lecture voici 3 livres de la littérature africaine que je vous recommande fortement.

L’enfant noir, de Camara Laye

Un classique de la littérature africaine.

Camara Laye raconte son enfance en Guinée, d’abord dans son village puis à Conakry dans la capitale. On plonge facilement dans ce livre mais surtout l’écriture est très fluide. Les détails nous permettent de comprendre les relations qu’il entretient avec sa famille, ses amis. On découvre aussi la charge qu’il porte sur ses épaules en tant qu’ aîné mais aussi l’Afrique des années 1930.

J’ai beaucoup aimé les descriptions.

Voici quelques extraits:

“Saisis ta chance! Et fais moi honneur! Je ne demande rien de plus. Le feras-tu?”

“ Nous n’avons jamais été aussi nombreux et jamais je n’avais jamais été si seul.”

 

Thomas Sankara, l’émancipation des femmes et la lutte de libération de l’Afriqu

Discours prononcé en 1987 par Thomas Sankara sur l’émancipation des femmes. Thomas, on ne le décrit pas. Ce petit livre montre l’importance de la femme mais surtout les bienfaits de l’émancipation de la femme sur la société Burkinabé mais aussi ailleurs. Dans son rôle, la femme est submergé par les tâches que la société lui incombe. Comment doit elle faire pour s’émanciper? Des vérités qui ne sont malheureusement pas mise en pratique aujourd’hui.

Voici quelques extraits: “Comment pouvons nous continuer d’admettre qu’à travail égal, la femme gagne moins que l’homme?”

C’était il y a 30 ans et malheureusement c’est encore vrai aujourd’hui.

-” Le lévirat est un mariage où avec divers degrés de contrainte, la veuve doit épouser un frère du défunt”

-” Que dire des tâches  ménagères, absorbantes, abrutissantes, qui tendent à la résorption et laissent aucun répit pour la réflexion.

 

Dialiba Konaté, l’épopée de Soundiata Keita

L’histoire de Soundiata Keita.

Vous vous demandez surement qui est Soundiata Keita? C’est le fondateur de l’Empire du Mali. Histoire brève et intéressante avec des jolies dessins. Simple et compréhensible, elle permet de comprendre comment en  1240 après J-C Soundiata Keita,né infirme, devient le roi et fonde l’Empire du Mali.

Des extraits:

“ Le monde est vieux mais l’avenir sort du passé.”

“ Si l’homme est pressé, le temps est long et chaque chose a son temps”

“ Le fromager sort d’un grain minuscule”

“les grands arbres poussent lentement mais ils enfoncent profondément leurs racines dans le sol”

“ Le calao ne saurait porter l’héritage du pélican”

Prochaine lecture: Lire le livre pour adulte.

Qu’en pensez vous? Les avez vous lu? Des conseils lectures?