Les applis de rencontre ou « les hypermarchés de l’amour »

Alors oui je considère que les applis de rencontre ont des caractéristiques plutôt analogues avec ces fameux commerces qui ne nous ont jamais fait défaut ces derniers mois : les hypermarchés.  

Je vous entends déjà le dire : « Les articles sur les applis de rencontre c’est vu et revu » et OUI, je vous l’accorde, je n’ai rien inventé. Par contre, chaque expérience, chaque témoignage et chaque ressenti est bon à prendre, afin de statuer sur le fait que les applis de rencontre c’est comme chez Carrefour, Auchan, Métro ou IGA, tu as ta liste en main, tu avais déjà tout planifié à la maison, mais tu ne sais jamais quel sera le bilan des courses.

Comme disait si bien la Maman de Forrest Gump : « La vie, c’est comme une boîte de chocolats : on ne sait jamais sur quoi on va tomber ».

  1. Il y a tellement d’allées que si tu ne connais pas les lieux, tu te perds.

Aller dans un nouvel hypermarché, si tu ne le connais pas, mieux vaut y aller avec un habitué…

Les applis de rencontre c’est un peu la même chose. Il faut se faire briefer au préalable par quelqu’un du terrain (on a toute une copine qui connaît le terrain). 

Il y a des prérequis à connaître : quelles sont les applications qui peuvent nous convenir, quel type de photo mettre, quels sont les profils à éviter, comment ne pas envoyer des superlikes par erreur…

  • Il y a trop de monde… Mais finis quand même par rencontrer quelqu’un que tu connais.

Comme tu n’es pas la seule à aller faire tes courses le samedi, tu n’es pas non plus la seule à être célibataire ! Et oui, les temps sont durs en période Covid, alors tous les moyens sont bons pour rencontrer de nouvelles personnes. Les profils défilent et ton pouce peut vite attraper une crampe. 

En plus, comme il n’y a que les montagnes qui ne se croisent pas, tu peux aussi tomber sur l’ex de ta copine du terrain, ou encore sur ton meilleur ami du collège. 

PS : une des raisons pour laquelle il y a beaucoup de monde c’est parce qu’il n’y a pas que des célibataires…

  • Il y a toujours des gens aigris/bizarres/mal élevés.

Dans les hypermarchés (français), il n’est pas rare de tomber sur Monsieur pressé qui ne peut pas attendre plus de 1min 30 aux caisses libres services, sur un fou qui t’insulte sur le parking parce que tu lui as « piqué sa place », sur une dame qui paie encore en chèques, et qui insiste pour le remplir à la main…

La version applis de rencontre ce sont les gens qui te harcèlent quand tu n’as pas répondu à leur « salut » dans les 35 secondes après envoi. Je nomme aussi ceux qui finalement ne t’intéressent pas tant que ça et qui, blessés dans leur égo, se transforment en haineux ayant de sérieux problèmes d’accès de colère démesuré. 

  • Quand tu rentres chez toi, tu peux facilement être épuisée.

Si ta copine du terrain avait oublié de te le mentionner, tu finis par te rendre rapidement compte que les applis de rencontres, ça fatigue ! Recevoir des notifications à tout va, répondre encore et toujours aux mêmes questions, évaluer les candidats, en rencontrer certains, en éliminer d’autres. C’est beaucoup d’énergie tout ça… 

  • Tu peux acheter un produit et le rendre si tu n’en veux plus. 

Applis de rencontres riment avec fugacité. Que tu te sois trompée sur la marchandise, que tu aies été victime de publicité mensongère ou que tu ne sois juste pas satisfaite, à tout moment tu peux retirer ton match. Même après 30 jours…

Gros avantage qui peut se révéler fatal dans le sens inverse : On déteste se faire ghoster…

  • Parfois, tu y vas et tu es déçue. Alors tu décides que cette fois c’était la dernière, mais tu y retournes la semaine d’après parce que voilà… C’est comme ça.

Je n’ai rien à rajouter. 

  • Le rayon produit du Monde pique soudainement ta curiosité.

On le sait au fond de nous on a toutes un certain profil d’hommes qui nous plait davantage. Mais une fois sur l’application voilà ce qu’il se passe « Mince… Finalement les asiatiques je les trouve plutôt charmants » « Il a un strabisme lui… Oh ça lui donne un petit truc en plus. » « Ma copine m’a dit que les haïtiens avaient la cote à Montréal… Bon, voyons voir pourquoi. » 

Le rayon produit du Monde c’est un peu une manière de s’ouvrir l’esprit, de laisser tomber certains critères physiques qu’on a sans vraiment savoir pourquoi on les a. Ça peut à l’inverse conforter certains préjugés tenaces dans nos esprits.

  1. Parfois tu tombes sur un produit et tu te dis : « Wow ! je ne savais pas qu’ils vendaient ça ici ».

Oui ma copine, ne désespère pas ! Tu peux faire de très belles rencontres sur les applis. Je ne dis pas qu’assurément l’homme de ta vie, sur Bumble tu rencontreras (même si ce fut le cas pour certaines), mais il est possible que tu repartes chez toi avec le produit que tu voulais tant, ou bien avec un article qui n’était pas sur ta liste, mais qui finalement fait ton bonheur.

Les applis de rencontres n’ont généralement pas une très bonne réputation et on comprend pourquoi. 

Leurs plateformes peuvent ressembler à s’y méprendre à des marchés humains. Pour adopter les bons réflexes, cela requiert un peu de temps et quelques (mauvaises) expériences. Néanmoins, en mon sens elles permettent de continuer à socialiser dans un contexte qui limite considérablement la possibilité de faire des rencontres à l’extérieur. Elles donnent aussi l’occasion aux plus timorées d’entre nous, d’apprendre à sortir de leur zone de confort en osant faire le premier pas. 

Pour une expérience optimale, mieux vaut être déchargée de toute attente. Allez-y comme en mode exploration !

Petit conseil : attention cependant à ne pas se perdre dans le cercle de la consommation, voire de la surconsommation, car ces applications peuvent se révéler addictives…

Fiona MT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s