Challenge lecture: 3 livres de littérature africaine

Challenge lecture voici 3 livres de la littérature africaine que je vous recommande fortement.

L’enfant noir, de Camara Laye

Un classique de la littérature africaine.

Camara Laye raconte son enfance en Guinée, d’abord dans son village puis à Conakry dans la capitale. On plonge facilement dans ce livre mais surtout l’écriture est très fluide. Les détails nous permettent de comprendre les relations qu’il entretient avec sa famille, ses amis. On découvre aussi la charge qu’il porte sur ses épaules en tant qu’ aîné mais aussi l’Afrique des années 1930.

J’ai beaucoup aimé les descriptions.

Voici quelques extraits:

“Saisis ta chance! Et fais moi honneur! Je ne demande rien de plus. Le feras-tu?”

“ Nous n’avons jamais été aussi nombreux et jamais je n’avais jamais été si seul.”

 

Thomas Sankara, l’émancipation des femmes et la lutte de libération de l’Afriqu

Discours prononcé en 1987 par Thomas Sankara sur l’émancipation des femmes. Thomas, on ne le décrit pas. Ce petit livre montre l’importance de la femme mais surtout les bienfaits de l’émancipation de la femme sur la société Burkinabé mais aussi ailleurs. Dans son rôle, la femme est submergé par les tâches que la société lui incombe. Comment doit elle faire pour s’émanciper? Des vérités qui ne sont malheureusement pas mise en pratique aujourd’hui.

Voici quelques extraits: “Comment pouvons nous continuer d’admettre qu’à travail égal, la femme gagne moins que l’homme?”

C’était il y a 30 ans et malheureusement c’est encore vrai aujourd’hui.

-” Le lévirat est un mariage où avec divers degrés de contrainte, la veuve doit épouser un frère du défunt”

-” Que dire des tâches  ménagères, absorbantes, abrutissantes, qui tendent à la résorption et laissent aucun répit pour la réflexion.

 

Dialiba Konaté, l’épopée de Soundiata Keita

L’histoire de Soundiata Keita.

Vous vous demandez surement qui est Soundiata Keita? C’est le fondateur de l’Empire du Mali. Histoire brève et intéressante avec des jolies dessins. Simple et compréhensible, elle permet de comprendre comment en  1240 après J-C Soundiata Keita,né infirme, devient le roi et fonde l’Empire du Mali.

Des extraits:

“ Le monde est vieux mais l’avenir sort du passé.”

“ Si l’homme est pressé, le temps est long et chaque chose a son temps”

“ Le fromager sort d’un grain minuscule”

“les grands arbres poussent lentement mais ils enfoncent profondément leurs racines dans le sol”

“ Le calao ne saurait porter l’héritage du pélican”

Prochaine lecture: Lire le livre pour adulte.

Qu’en pensez vous? Les avez vous lu? Des conseils lectures?

Présentation de l’association Coopération Indépen-danse

Interview de l’association: Coopération Indépen-danse

  • Peux tu te présenter?

Fabrice DUTHUILLÉ, 38 ans et président de l’association COOPÉRATION INDÉPEN-DANSE depuis 2008.

  • Quand et pourquoi avez vous décidé de créer cette association?

L’association INDÉPEN-DANSE est née le 14/08/1998 à Vitry-sur-Seine, créée par un groupe d’ami qui souhaitait s’investir au sein de sa ville. L’activité principale à sa naissance a été la promotion de la culture Hip-Hop à travers la dispense de cours de danse et également favoriser l’engagement associatif des jeunes.

  • Quelles sont vos actions? Qu’est ce que vous faîtes?

Au fil des années l’association a su se diversifier et s’adapter au défi de ses membres, vers les années 2002, l’association a lancée des séjours de danse au Sénégal afin de créer des ponts entre nos deux pays, avec le temps les séjours sont devenus un peu plus « solidaire » avec des chantiers de rénovation et la création de partenariats locaux via des écoles primaires et une association locale. Nous avons pu réaliser plus d’une vingtaine de projets au Sénégal mais également en Mauritanie. Aujourd’hui nous réalisons 2 à 3 projets de solidarités internationales par an au Sénégal, chaque projet vise une thématique (éducation, environnement, santé, sport…).

  • Qu’est ce cela vous apporte?

Être acteur au sein de la solidarité internationale est un privilège dans le monde dans lequel nous vivons, qui est de plus en plus concentré sur soit. On parle souvent de la notion de « donner aux plus vulnérables » mais il y a également la notion du « recevoir », pour ma part chaque projet de solidarité est vue comme un projet d’échange, nous développons des actions en totale coopération et en véritable échange. On apporte autant à nos partenaires locaux que nos partenaires nous apportent, sur des critères différents certes mais l’apport est réciproque et c’est le plus important, c’est la réussite d’une bonne coopération. La main qui donne, reçoit.

  • Avez vous des besoins particuliers?

Concernant nos besoins, la réalité voudrait que je parle des besoins financiers qui sont les nerfs de la guerre pour chaque association ou structure oeuvrant sur des projets de développement. Mais je vais plutôt évoquer des besoins en ressources, chaque personne est une ressource potentielle pour l’association. De part son activité professionnelle et/ou personnelle, des connaissances peuvent être développés au sein de notre association, enrichir et développer nos projets sont importants.

  • Quelles sont vos prochaines actions?

Pour l’année 2018, nous avons planifiés 2 actions, la première doit se réaliser en Avril 2018 avec un échange sportif et culturel intitulé TERANGA WORLD CUP, comme son nom l’indique c’est un tournoi de football, véhiculant des valeurs d’échanges et de Fair-Play. En partenariat avec le club sportif Club Athlétique de Vitry (CAV), nous accompagnerons l’équipe de foot des U19 au Sénégal pour qu’ils participent au tournoi de football qui se déroulera le 21 et 22 avril 2018 au stade Lamine DIENG de Kaolack. Le séjour sera également consacré à des temps d’échanges avec des clubs locaux.

Le second projet est prévu en Octobre 2018, nous organiserons un chantier de rénovation à Sibassor (région de Kaolack) dans une école primaire autour de l’éducation. Une dizaine de jeunes seront concernés, si vous êtes intéressés vous pouvez nous contacter dès à présent

Merci à l’association pour vos réponses.

Plus d’informations? Site internet / http://www.independanse.org